Si le résultat de votre test d’autodépistage du VIH est négatif

Si vous vivez à l’Île-du-Prince-Édouard que les résultats de votre autodépistage du VIH sont négatifs, contactez votre médecin de famille ou votre infirmière praticienne pour obtenir des informations et un soutien en matière de soins de santé sexuelle. Si vous n’avez pas de médecin de famille ou d’infirmière praticienne, vous pouvez vous inscrire au registre des patients en ligne pour en trouver un(e).

  • Les personnes qui n’ont pas de médecin de famille ou d’infirmière praticienne peuvent également avoir accès à des soins de santé sexuelle par l’entremise du PEI Women’s Wellness Program & Sexual Health Services (1 844 365-8258), qui offre des soins de santé sexuelle aux résidents de l’Île, quels que soient leur sexe, leur orientation sexuelle et leur âge, dans divers sites de l’Île.
  • Composez le 1 844 365-8258 (sans frais) pour vous connecter aux services de prévention tels que la PPrE, la PPE et la réduction des méfaits. Vous pouvez également composer ce numéro pour obtenir des renseignements sur la santé sexuelle et des tests supplémentaires pour d’autres infections transmissibles sexuellement.

Accès à la PPrE à l’Île-du-Prince-Édouard

Tout médecin ou infirmier praticien autorisé peut vous prescrire la PPrE pour le VIH. Ils pourraient vous faire passer une évaluation pour évaluer votre risque de contracter le VIH. Veuillez noter que la prise de PPrE comprend des tests réguliers de dépistage de l’infection par le VIH et des entretiens avec votre professionnel de la santé.

Pour plus d’informations sur la PPrE, visitez le site Web de CATIE. Vous pouvez également appeler le PEI Women’s Wellness Program & Sexual Health Services (1 844 365-8258).

Accès à la PPE à l’Île-du-Prince-Édouard

La prophylaxie postexposition (PPE) est un moyen d’aider à prévenir la transmission du VIH à une personne séronégative pour le VIH qui pourrait avoir été exposée au virus. Vous devez commencer la PPE dans les 72 heures suivant l’exposition. Il s’agit d’un traitement différent de la prophylaxie préexposition (PPrE), que vous avez commencé à prendre avant et que vous continuez à prendre après avoir été exposé au VIH. Si vous pensez avoir besoin d’une PPE, rendez-vous immédiatement au service des urgences le plus proche ou à une clinique de santé sexuelle. Pour accéder à la PPE à l’Île-du-Prince-Édouard :

  • La PPE est disponible par l’intermédiaire du PEI Women’s Wellness Program & Sexual Health Services (1 844 365-8258). Des rendez-vous le même jour sont disponibles pour ce service pendant la semaine.
  • Les trousses de départ de la PPE (4 jours) sont accessibles aux services d’urgence de l’Île-du-Prince-Édouard. Si votre trousse de départ est approuvée, vous recevrez une ordonnance pour couvrir les 24 jours de traitement restants. Si vous n’avez pas d’assurance, la province couvrira les coûts de l’ordonnance.

Lorsque vous accédez à la PPE à l’Île-du-Prince-Édouard, le professionnel de la santé discutera de la situation avec vous afin de déterminer ensemble le risque d’exposition.

Si le résultat de votre test d’autodépistage du VIH est positif

Communiquez avec votre médecin de famille ou votre infirmière praticienne pour obtenir des tests de confirmation, un traitement et des soins pour le VIH, ainsi qu’une réduction des préjudices. Vous pouvez également communiquer avec eux pour obtenir des renseignements sur la santé sexuelle et des tests supplémentaires pour d’autres ITSS.

À propos des tests de confirmation du VIH

Vous devriez consulter un professionnel de la santé dès que possible pour l’informer de votre résultat positif afin de pouvoir obtenir les renseignements et l’aide dont vous avez besoin pour prendre soin de votre santé. Le test d’autodépistage que vous avez passé a un haut taux d’exactitude. Cependant, tous les résultats positifs d’un test d’autodépistage du VIH doivent être confirmés par un test de laboratoire que votre professionnel de la santé peut demander pour vous fournir un diagnostic formel de VIH.

Bien qu’il n’existe aucun remède contre le VIH, la maladie est traitable. Les personnes infectées par le VIH qui suivent un traitement peuvent vivre une longue vie en bonne santé. Les médicaments utilisés pour traiter le VIH sont appelés des antirétroviraux. Ils préviennent la réplication du virus et ralentissent la progression de la maladie. Si vous commencez à prendre un traitement antirétroviral tôt, vous pourrez réduire la concentration du virus à un niveau indétectable, de sorte que vous puissiez rester en bonne santé et que vous ne puissiez pas transmettre le virus à d’autres personnes. 

À propos du traitement et des soins du VIH

Les services de réduction des méfaits, de santé sexuelle, d’autres tests de dépistage des ITSS, d’organisations communautaires ou de navigation entre pairs sont les mêmes que ceux énumérés dans la section « Si le résultat de votre autodépistage du VIH est négatif » ci-dessus.

Si le résultat de votre autodépistage du VIH n’est pas valide

Si les résultats de l’autodépistage du VIH ne sont pas valides, c.-à-d. qu’ils n’ont pas de point de contrôle visible, cela signifie que le test n’a pas fonctionné. Si cela se produit, vous devez :

  • répéter l’autodépistage avec une nouvelle trousse de test et prêtez une attention particulière aux instructions d’utilisation pour vous assurer que la procédure de test est effectuée correctement.
  • envisager de vous mettre en relation avec un navigateur de pairs J’agis – J’échange qui pourra vous guider dans la procédure de dépistage;
  • communiquer avec votre médecin de famille, votre infirmière praticienne ou un professionnel de la santé du Women’s Wellness Program & Sexual Health Services pour obtenir des renseignements sur les options de dépistage du VIH; et
  • vous pouvez également visiter HIV 411 pour trouver des emplacements de test de dépistage du VIH près de chez vous.

La santé sexuelle et d’autres services ITS

Des tests réguliers sont une partie importante du maintien de notre santé sexuelle. Concernant la santé sexuelle et les tests de dépistage des ITS (infections transmissibles sexuellement) à l’Île-du-Prince-Édouard :

  • Les services de santé sexuelle et reproductive, y compris les tests de dépistage des ITSS (infections sexuellement transmissibles et par le sang) et les cliniques ouvertes en dehors des heures de bureau (sans rendez-vous ni recommandation), sont accessibles par l’intermédiaire du Women’s Wellness Program & Sexual Health Services, pour les résidents de l’île, quels que soient leur sexe, leur orientation sexuelle et leur âge, au 1 844 365-8258 (sans frais).
  • Le site Web du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard contient plus d’informations sur les cliniques en dehors des heures de bureau et sur les tests de dépistage des ITSS.
  • Visitez HIV411.ca pour trouver un organisme local de services du SIDA (ASO).

À propos des services de réduction des méfaits à l’Île-du-Prince-Édouard

Le programme d’échange d’aiguilles est offert dans les communautés de la province pour prévenir la transmission de l’hépatite B, de l’hépatite C et du VIH en partageant l’équipement nécessaire à l’injection de drogues. Le programme est une initiative de réduction des méfaits et offre des services tels que :

  • le remplacement de l’aiguille avec une mise au rebut sécuritaire de l’aiguille;
  • conseils en matière de vaccination et l’immunisation;
  • éducation sur les soins des veines/plaies;
  • conseils sur la santé sexuelle;
  • enseignement en santé pour favoriser une santé optimale;
  • références vers d’autres fournisseurs de soins;
  • des trousses de naloxone pour les personnes susceptibles de faire des surdoses liées aux opioïdes; et
  • informations sur la désintoxication.

La PEERS Alliance soutient les personnes vivant avec et à risque de contracter le VIH, l’hépatite C et toutes les infections transmissibles sexuellement à l’Île-du-Prince-Édouard en offrant une variété de programmes et de services ciblant diverses communautés. La PEERS Alliance sert des personnes de tous les sexes et de toutes les orientations sexuelles. Ils aident les personnes qui consomment des drogues à élaborer des stratégies pour réduire le risque de résultats négatifs pour la santé. Leur programme vise à résoudre les problèmes sous-jacents qui touchent la santé et le bien-être de leurs communautés en combattant la stigmatisation et en créant des environnements où tous sont les bienvenus.